Les travaux de plâtrage constituent la base pour la finition des murs et plafonds. La meilleur façon d’égaliser totalement la surface de travail est d’y appliqué minutieusement une couche de plâtrage. Néanmoins plâtrer les murs et plafonds, reste absolument un travail de professionnel. Pour une personne novice il sera très difficile d’éviter les irrégularités et les défauts. Par ailleurs, il faut s’efforcer tant que possible de limiter les risques de lézardes et fissures dans la couche de plâtre. Il n’est donc vraiment pas négligeable de faire appel à un plafonneur professionnel pour réaliser des travaux de plâtrage !

Travaux de plâtrage en pièces humides

Les travaux de plâtrage sont donc nécessaires pour égaliser les murs et plafonds avant de les peindre, tapisser ou carreler. C’est aussi le cas dans les pièces dites humides, mais ici il faut utiliser un plâtre spécifique. Par exemple dans la salle de bains ou la cuisine (particulièrement dans les environs du lavabo ou réchaud, quand il n’y a pas de paroi anti-éclaboussures) il faut utiliser un plâtre qui résiste à l’eau, à base de ciment. Les qualités de régulation de ce plâtre envers l’humidité vous éviteront des ennuis pendant longtemps! Si vous n’en tenez pas compte, vous risquez par contre la prolifération de pourriture après un certain temps.

Plâtrage dans les nouvelles maisons et les rénovations

Il y a deux types de travaux de plâtrage: le plâtrage à sec (avec des plaques de plâtre) et le plâtrage humide (à partir d’une poudre de plâtre). Mais quel système est le plus adapté pour les nouvelles maisons ? Et pour les rénovations? De manière générale les travaux de plâtrage humides sont les plus pratiques dans les nouvelles maisons, et les plaques de plâtre sont plus pratiques pour les rénovations. Il sera en effet moins coûteux de plâtrer une maison entière que de poser des plaques de plâtre partout. Par ailleurs le plâtrage de murs prend moins de temps, que donc vous devrez payer moins d’heures de travail. Dans les rénovations où l’on doit par exemple seulement finir un mur, il est toutefois mieux de choisir des plaques de plâtre. Celles-ci sont plus pratiques à poser dans une maison existante et on peut aussi les finir immédiatement, vu qu’il n’y a pas de temps de séchage nécessaire.

Le temps de séchage des travaux de plâtrage

Les travaux de plâtrage humides se composent d’une poudre de plâtre mélangée à l’eau pour former une masse souple. Comme le plâtre est humide, il faut faire patienter avant de se lancer dans la suite des travaux de peinture ou tapissage. Le délai de séchage des travaux de plâtrage dépend de certains facteurs: la température ambiante, l’épaisseur du plâtrage ainsi que la base. N’êtes-vous pas sûr que les travaux de plâtrage soit déjà assez secs? Il existe une possibilité de mesurer l’humidité du plâtre grâce à un hygromètre. Si votre plâtrage est encore trop humide, et vous ne pouvez plus attendre car vous devez vous mettre immédiatement au travail, il existe une solution pour vous. Vous pouvez accélérer le processus d’assèchement en louant un gros séchoir à air chaud (canon à air chaud), afin de réduire considérablement le temps de séchage du plafonnage. Dans tous les cas, il est très important de respecter les délais de séchage, afin d’éviter les fissures et crevasses dans la peinture ou le décollage du papier peint.

Laisser un commentaire